Qu’est-ce que l’anabolisme et le catabolisme en musculation ?

Si vous faites de la musculation, il y a de fortes chances que vous ayez déjà entendu parler de ces deux termes : le catabolisme et l’anabolisme musculaire. Le premier est un fléau qui hante toutes les salles de fitness et dont tous les pratiquants, débutants ou experts, ont peur. Le deuxième, est quant à lui, est un objectif important lors de la plupart de vos entrainements. Afin de pouvoir éviter l’autre et accroitre les chances d’obtenir le deuxième, il convient de bien comprendre la différence entre eux.

Catabolisme : définition

catabolisme musculaireLe catabolisme musculaire est un processus naturel. Il s’agit d’un processus selon lequel l’organisme puise, dans les tissus musculaires, l’énergie dont il a besoin pour fonctionner correctement. Ce processus intervient surtout lorsqu’une personne effectue un effort intense, ce qui est bien souvent le cas lors de la pratique de la musculation. Mais en musculation, le catabolisme peut être un problème grave. Et pour cause, le corps puise l’énergie dans les muscles au lieu des graisses. Or, en tant que pratiquant de la musculation, votre objectif est de gagner en masse musculaire. Cela va donc à l’encontre des résultats que vous souhaitez obtenir. De plus, le catabolisme se fait sentir dans tous le corps car il laisse des marques importantes : la fatigue, l’insomnie et les douleurs musculaires. Pire encore, c’est une des principales causes de la dégradation des muscles.

Anabolisme : définition

anabolisme musculationL’anabolisme est le processus inverse du catabolisme. Il s’agit de la phase du métabolisme durant laquelle les molécules grosses et complexes sont synthétisées. Ce processus est très important pour la construction de la masse musculaire. C’est grâce à l’anabolisme que l’on peut fabriquer des tissus corporels et stocker des énergies sous forme de glycogène et triglycérides. Selon son étymologie, anabolisme signifie « lancer vers le haut ». Dans des termes plus simples, le corps part de petits fragments et s’assemblent pour créer des molécules plus complexes. Pour la musculation, c’est cet anabolisme musculaire qui vous aidera à booster le développement de vos muscles. Ce processus naturel favorise la testostérone de manière naturelle.

Comment éviter le catabolisme ?

Pour éviter le catabolisme, il est important de bien contrôler son alimentation. En effet, c’est dans l’assiette que tout se passe.

Fractionner ses repas

Il est commun de manger 2 à 3 fois par jour. Sauf que si vous souhaitez éviter le catabolisme musculaire, vous devez apprendre à adopter un nouveau rythme d’alimentation. Au lieu des repas, pensez à prendre des petites collations. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est recommandé aux pratiquants de la musculation de prendre 5 à 6 petits repas tout au long de la journée. Plus vous mangerez de manière régulière, plus votre corps ne sentira pas la faim. Et pourtant, un corps qui n’a pas fait aura tendance à stocker de l’énergie sous forme de glycogène. Manger toutes les 2 à 3 heures offre à votre corps toute l’énergie dont il a besoin pour faire le plein de glycogène.

éviter le catabolisme musculation

Choisir des protéines de qualité

Pour éviter le catabolisme et favoriser l’anabolisme, vous devez consommer assez de protéines quotidiennement. Vous devez compter dans les 1.5 à 2 grammes de protéines par kilo. Ainsi, si vous pesez 60 kilos, par exemple, vous devez manger 90 à 120 grammes de protéines par jour. C’est la base pour une bonne construction des muscles.

Ne pas se surentrainer

Attention, bien que vous rêviez d’avoir des résultats rapides et efficaces, il faut trouver un bon rythme d’entrainement. Vous ne devez pas surentrainer vos muscles. Et pour cause, l’anabolisme survient durant la phase de repos. C’est pour cette raison que la phase de récupération est indispensable.