Comment augmenter son taux de testostérone ?

La testostérone est une hormone sexuelle sécrétée par les testicules et les glandes surrénales. Souvent associée à la virilité, elle joue un rôle très déterminant dans le développement des organes sexuels masculins. Cependant, certains facteurs tels que l’obésité et un taux élevé d’alcool peuvent influer sur sa production et diminuer son taux dans l’organisme. Pour y remédier, il existe des moyens très efficaces dont la prise en compte est recommandée.

Pratiquez une activité physique, de préférence la musculation

L’obésité est l’une des principales causes du faible taux de testostérone dans l’organisme. Pour augmenter ce dernier, vous devez donc pratiquer une activité physique afin d’éliminer votre masse graisseuse. L’exercice physique dans ce cas peut prendre diverses formes. Vous pouvez opter pour la natation, la course à pied, le vélo ou encore la marche. Toutefois, pour une efficacité optimale, la musculation est l’exercice le plus conseillé.

Il vous faudra néanmoins faire attention à ne pas vous entraîner trop longtemps. Une séance d’une heure est largement suffisante pour vous aider à atteindre votre objectif. Les exercices de musculation tels que le développé couché, les squats et l’écarté incliné sont très efficaces pour booster naturellement le niveau de testostérone de l’organisme.

Réduisez votre niveau de stress

En situation de stress, le corps a tendance à libérer du cortisol en grande quantité. Ce dernier a des conséquences désastreuses sur la production de la testostérone. Pour accroître votre taux d’hormone masculine, vous devez impérativement réduire votre niveau de stress. Pour ce faire, relaxez-vous suffisamment et apprenez à lâcher prise lorsque vous êtes confronté à une situation particulièrement stressante.

Par ailleurs, il existe plusieurs exercices de respiration très efficaces qui vous aideront à lutter contre le stress et à retrouver un état d’esprit apaisé. Il s’agit entre autres de la respiration abdominale, de la cohérence cardiaque, de la respiration thoracique et de la technique de respiration avec visualisation.

Pour réduire votre niveau de stress, vous pouvez également adopter les attitudes suivantes :

  • Dormir suffisamment.
  • Pratiquer la méditation guidée ou le yoga.
  • Consommer des aliments antistress.
  • Écouter de la musique.

Par ailleurs, vous pouvez demander l’avis d’un expert afin de trouver le bon équilibre entre ces différentes approches.

Misez sur les vitamines D et B

Selon les résultats d’une étude menée par des chercheurs de l’Université de Médecine de Graz, la vitamine D aurait un effet positif sur la production de testostérone. Pour optimiser le taux de ce dernier dans votre organisme, n’hésitez pas à consommer des aliments riches en vitamines D.

Les poissons gras, les œufs, les maquereaux, le hareng et le chocolat noir sont des options à considérer. La vitamine D se crée à près de 90 % à partir de la peau. La meilleure manière d’accroître son niveau est donc de passer du temps au soleil en prenant toutes les précautions qui s’imposent.

La vitamine B intervient dans la synthèse et la régulation de plusieurs hormones. Si vous souhaitez accroître votre taux de testostérone, privilégiez les produits contenant cette substance en quantité. Les aliments à base de grain entier comme le pain, les germes de blé et les légumes verts à feuille sont connus pour leur apport en vitamines B.

Surveillez votre alimentation

Pour rehausser votre taux de testostérone, vous devrez obligatoirement surveiller votre alimentation. Évitez de consommer de l’alcool et des boissons trop sucrées. Pensez aussi à intégrer les plats riches en zinc à vos habitudes alimentaires. Optez aussi pour les éléments suivants :

  • Les choux,
  • l’ail,
  • le thon,
  • les noix,
  • les flocons d’avoine,
  • la grenade,
  • le gingembre.

Retenez qu’une baisse du taux de testostérone n’est pas une fatalité. Pour augmenter ce dernier, il vous faudra adopter une hygiène de vie irréprochable et appliquer les mesures mentionnées plus haut. N’hésitez pas à consulter un médecin pour qu’il mette en place un suivi adapté à vos besoins.